Recent Changes

Monday, January 31

  1. page A propos de Clair2011 edited ... Si les participants ont pu prendre des élèves, la réciproque s'est produite. Je n'avais jamais…
    ...
    Si les participants ont pu prendre des élèves, la réciproque s'est produite. Je n'avais jamais vu des élèves débarquer à une conférence scientifique avec leurs portables et live-tweeter le discours. Pour avoir suivi avec attention le live-tweet effectué pendant la conférence de François Guité, j'ai été estomaquée par la qualité de leurs tweets: en orthographe, en expression et en analyse du discours. Les ponts, les passerelles existent, ne sont pas feintes. L'élève s'est senti intégré à l'évenement, le « séminariste » a été intégré à l'école.
    Petite phrase...
    ...
    aussi ». {janvier_2011_076.jpg}
    (view changes)
    6:34 am
  2. 5:52 am
  3. page A propos de Clair2011 edited Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours passés dans une…
    Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours passés dans une école qui surgit comme un owni dans une carte postale canadienne.
    En arrivant à Clair, New Brunswick, à 4 heures de Québec, il y a une pancarte installée pour l'événement : « bienvenue à Clair 2011 ». On découvre une école totalement dévouée à l'éducation. Pléonasme que ma phrase mais tous les enseignants, toute la communauté éducative de France, du Canada et d'ailleurs comprendront qu'il ne s'agit pas de vouloir éduquer que d'avoir les moyens qui vont avec. On a tous révé de cette école un jour, Clair l'a construite.
    ...
    milieu des fôretsforêts et l'industrie
    Mais on découvre un espace hyper fonctionnel où tout est réfléchi, orienté pour les apprentissages et le bien-être de l'élève. Un espace investi par une équipe de direction alliée à l'équipe enseignante. Où chacun agit pédagogiquement, matériellement pour amener l'élève vers le savoir et les compétences.
    On entre à Clair par un événement exceptionnel #Clair2011 (après #Clair2010) : une rencontre de pédagogues, d'éducateurs, de personnels liés à l'éducation qui se retrouvent 3 jours pour échanger sur les nouvelles technologies.
    Dans un lieu ou un autre, qu'importe? Mais on comprend vite que si cette rencontre se déroule à Clair, il n'y a pas de hasard. C'est une communauté éducative et bien au delà qui nous reçoit: de cette pancarte à l'élève, tout le monde ici est impliqué dans l'événement. Et on comprend vite que dans cette ville, tout le monde est finalement impliqué dans l'éducation de sa jeunesse. Parce que l'une des forces de Clair n'est pas de créer un événement coupé de la réalité éducative mais bien d'y plonger tous les participants. Conférences scientifiques, foire pédagogique, bar-camps, discussions, échanges certes mais il existe un autre temps aussi fort : l'immersion dans les classes pour suivre un vrai cours, avec de vrais enseignants et de vrais élèves. Qu'on nous parle de TBI, de robotique, de balladodiffusion,de blog est une chose, qu'on nous montre les applications concrètes et interactions élèves-enseignants en est une autre ! Comment parler d'éducation, de nouvelles technologies sans avoir l'avis, l'implication des élèves?
    ...
    et quand ilsces élèves ont formé
    Si les participants ont pu prendre des élèves, la réciproque s'est produite. Je n'avais jamais vu des élèves débarquer à une conférence scientifique avec leurs portables et live-tweeter le discours. Pour avoir suivi avec attention le live-tweet effectué pendant la conférence de François Guité, j'ai été estomaquée par la qualité de leurs tweets: en orthographe, en expression et en analyse du discours. Les ponts, les passerelles existent, ne sont pas feintes. L'élève s'est senti intégré à l'évenement, le « séminariste » a été intégré à l'école.
    Petite phrase...
    (view changes)
    5:48 am
  4. page A propos de Clair2011 edited Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours passés dans un…
    Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours passés dans une école qui surgit comme un owni dans une carte postale canadienne.
    En arrivant à Clair, New Brunswick, à 4 heures de Québec, il y a une pancarte installée pour l'événement : « bienvenue à Clair 2011 ». On découvre une école totalement dévouée à l'éducation. Pléonasme que ma phrase mais tous les enseignants, toute la communauté éducative de France, du Canada et d'ailleurs comprendront qu'il ne s'agit pas de vouloir éduquer que d'avoir les moyens qui vont avec. On a tous révé de cette école un jour, Clair l'a construite.
    Clair est une toute petite ville située à la frontière américaine au milieu des fôrets et l'industrie forestière. Il n'est pas difficile de comprendre que RIEN ne disposait cet espace à avoir une école comme celle ci. Un isolement géographique bien loin des grandes capitales canadiennes, un milieu social moyen voire défavorisé, sûrement une école où l'équipe pédagogique n'a qu'une envie c'est repartir.
    Mais on découvre un espace hyper fonctionnel où tout est réfléchi, orienté pour les apprentissages et le bien-être de l'élève. Un espace investi par une équipe de direction alliée à l'équipe enseignante. Où chacun agit pédagogiquement, matériellement pour amener l'élève vers le savoir et les compétences.
    On entre à Clair par un événement exceptionnel #Clair2011 (après #Clair2010) : une rencontre de pédagogues, d'éducateurs, de personnels liés à l'éducation qui se retrouvent 3 jours pour échanger sur les nouvelles technologies.
    Dans un lieu ou un autre, qu'importe? Mais on comprend vite que si cette rencontre se déroule à Clair, il n'y a pas de hasard. C'est une communauté éducative et bien au delà qui nous reçoit: de cette pancarte à l'élève, tout le monde ici est impliqué dans l'événement. Et on comprend vite que dans cette ville, tout le monde est finalement impliqué dans l'éducation de sa jeunesse. Parce que l'une des forces de Clair n'est pas de créer un événement coupé de la réalité éducative mais bien d'y plonger tous les participants. Conférences scientifiques, foire pédagogique, bar-camps, discussions, échanges certes mais il existe un autre temps aussi fort : l'immersion dans les classes pour suivre un vrai cours, avec de vrais enseignants et de vrais élèves. Qu'on nous parle de TBI, de robotique, de balladodiffusion,de blog est une chose, qu'on nous montre les applications concrètes et interactions élèves-enseignants en est une autre ! Comment parler d'éducation, de nouvelles technologies sans avoir l'avis, l'implication des élèves?
    J'ai constaté cette évidence à deux reprises: lorsque des journalistes sont venus tourner dans ma classe et interviewé mes élèves à propos de notre travail « twitter » et quand ils ont formé d'autres enseignants et notre proviseur adjoint à l'outil élèves Ce sont les élèves les premières et uniques cibles de notre pédagogie. Les oublier dans l'analyse est un tort, l'équipe de l'école de Clair n'a pas fauté. A la valorisation du travail de l'enseignant, s'ajoute la valorisation du travail et de l'implication de l'élève. Ecouter une élève de 9 ans m'expliquer comment elle crée un podcast via garageband sur son mac book a été un grand moment d'humilité et d'apprentissage pour mon niveau de connaissances en numérique !
    Si les participants ont pu prendre des élèves, la réciproque s'est produite. Je n'avais jamais vu des élèves débarquer à une conférence scientifique avec leurs portables et live-tweeter le discours. Pour avoir suivi avec attention le live-tweet effectué pendant la conférence de François Guité, j'ai été estomaquée par la qualité de leurs tweets: en orthographe, en expression et en analyse du discours. Les ponts, les passerelles existent, ne sont pas feintes. L'élève s'est senti intégré à l'évenement, le « séminariste » a été intégré à l'école.
    Petite phrase...
    J'ai entendu une élève demander devant le buffet à une adulte bénévole si elle pouvait se servir d'un gâteau. Et l'adulte de lui répondre : « mais bien sûr, c'est pour vous ça aussi ».

    (view changes)
    4:09 am
  5. msg A propos de #clair2O11 message posted A propos de #clair2O11 Clair 2011 Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours p…
    A propos de #clair2O11
    Clair 2011

    Impossible de repartir du Canada sans laisser (au moins!) un billet sur ces 3 jours passés dans une école qui surgit comme un owni dans une carte postale canadienne. En arrivant à Clair, New Brunswick, à 4 heures de Québec, il y a une pancarte installée pour l'événement : « bienvenue à Clair 2011 ». On découvre une école totalement dévouée à l'éducation. Pléonasme que ma phrase mais tous les enseignants, toute la communauté éducative de France, du Canada et d'ailleurs comprendront qu'il ne s'agit pas de vouloir éduquer que d'avoir les moyens qui vont avec. ON a tous révé de cette école un jour, Clair l'a construite.
    Clair est une toute petite ville située à la frontière américaine au milieu des fôrets et l'industrie forestière. Il n'est pas difficile de comprendre que RIEN ne disposait cet espace à avoir une école comme celle ci. Un isolement géographique bien loin des grandes capitales canadiennes, un milieu social moyen voire défavorisé, sûrement une école où l'équipe pédagogique n'a qu'une envie c'est repartir.
    Mais on découvre un espace hyper finctionnel où tout est réfélchi, orienté pour les apprentissages et le bien-être de l'élève. On entre à Clair par un événement exceptionnel: une rencontre de pédagogues, d'éducateurs, de personnels liés à l'éducation qui se retrouvent 3 jours pour échanger sur les nouvelles technologies.. Dans un lieu ou un autre, qu'importe? Mais on comprend vite que si cette rencontre se déroule à Clair, il n'y a pas de hasard. C'est une communauté éducative et bien au delà qui nous reçoit: de cette pancarte à l'élève, tout le monde ici est impliqué dans l'événement. Et on comprend vite que dans cette ville, tout le monde est finalement impliqué dans l'éducation de sa jeunesse. Parce que l'une des forces de Clair n'est pas de créer un événement coupé de la réalité éducative mais bien d'y plonger tous les participants. Conférences scientifiques, foire pédagogique, bar-camps, discussions, échanges certes mais il existe un autre temps aussi fort : l'immersion dans les classes pour suivre un vrai cours, avec de vrais enseignants et de vrais élèves. Qu'on nous parle de TBI, de robotique, de balladodiffusion,de blog est une chose, qu'on nous montre les applications concrètes et interactions élèves-enseignants en est une autre ! Comment parler d'éducation, de nouvelles technologies sans avoir l'avis, l'implication des élèves?
    J'ai constaté cette évidence à deux reprises: lorsque des journalistes sont venus tourner dans ma classe et interviewé mes élèves à propos de notre travail « twitter » [exemple : ] et quand ils ont formé d'autres enseignants et notre proviseur adjoint à l'outil […]. Ce sont les élèves les premières et uniques cibles de notre pédagogie. Les oublier dans l'analyse est un tord, l'équipe de l'école de Clair n'a pas fauté. A la valorisation du travail de l'enseignant, s'ajoute la valorisation du travail et de l'implication de l'élève. Ecouter une élève de 9 ans m'expliquer comment elle crée un podcast via garageband sur son mac book a été un grand moment d'humilité et d'apprentissage pour mon niveau de connaissances en numérique !
    Si les participants ont pu prendre des élèves, la réciproque s'est produite. Je n'avais jamais vu des élèves débarquer à une conférence scientifique avec leurs portables et live-tweeter le discours. Pour avoir suivi avec attention le live-tweet effectué pendant la conférence de François Guité, j'ai été estomaquée par la qualité de leurs tweets: en orthographe, en expression et en analyse du discours. Les ponts, les passerelles existent, ne sont pas feintes. L'élève s'est senti intégré à l'évenement, le « séminariste » a été intégré à l'école.
    J'ai vu une élève demander devant le buffet à une adulte bénévole si elle pouvait se servir d'un gâteau. Et l'adulte de lui répondre : « mais bien sûr, c'est pour vous ça aussi ».
    3:56 am

Saturday, January 29

  1. page Twitter en classe les blogs descriptifs de l'expérience edited J'éxpérimente J'expérimente depuis deux Les classes concernées sont des classes de 1ère et term…
    J'éxpérimenteJ'expérimente depuis deux
    Les classes concernées sont des classes de 1ère et terminale baccalauréat professionnel (élèves entre 16 et 20 ans qui reçoivent un enseignement général et un enseignement professionnel en lycée)
    Ce travail expérimental est relaté à travers deux blogs:
    ...
    Sur Twitter, vous pouvez suivre l'évolution de nos travaux et de nos réflexions avec la balise #twittclasse
    J'ai répertorié les références de leurs twitters et de leurs blogs dans un article : http://maonziemeannee.wordpress.com/2010/11/22/twittclasses/
    N.B. Voici le topo de France3 que Mario a présenté avant mon intervention.
    (view changes)
    11:03 am

Thursday, January 13

  1. msg C'est bien comme début !!! ;-) message posted C'est bien comme début !!! ;-) Merci Roberto, je tatonne ! (et je teste par cette réponse le principe de la discussion!)
    C'est bien comme début !!! ;-)
    Merci Roberto, je tatonne ! (et je teste par cette réponse le principe de la discussion!)
    6:48 am
  2. page home edited Bienvenue sur le Wiki de Laurence ! Clair 2011 À l'invitation de collègues du Canada, je parti…

    Bienvenue sur le Wiki de Laurence !
    Clair 2011
    À l'invitation de collègues du Canada, je participerai à l'événement Clair 2011 cette fin janvier. Puisqu'ils utilisent un wiki pour co-contruire l'événement, j'en profite pour m'initier à ce dispositif...
    Mes deux premières contibutions
    Mon premier billet
    Twitter en classe les blogs descriptifs de l'expérience

    (view changes)
    6:23 am

More